Chess Bellorum

Un plan infaillible pour progresser aux échecs.

CHESS BELLORUM, C'EST QUOI ET C'EST QUI ?

Un équilibre subtil entre une méthode simple et accessible à tous et toutes, et la personnalité de votre guide, Mickaël, qui vous poussera sans cesse à sortir des sentiers battus.

UNE MÉTHODE POUR PROGRESSER PAS À PAS.

VOTRE personnalité échiquéenne pourra se déployer, justement parce que vous suivez une méthode pas à pas, structurée et pensée pour vous faciliter la vie sur l'échiquier. 
C'est en maîtrisant le cadre qu'on apprend à en sortir !

UN ENSEIGNANT D'ARTS MARTIAUX D'ÉCHECS.

Si vous espérez du conformisme, de la normalité voire un peu d'ennui... alors Mickaël ne sera sans doute pas le meilleur guide pour vous. Vous vous sentez une âme de guerrier·e fou de l'échiquier ? Vous êtes au bon endroit.

UNE COMMUNAUTÉ MOTIVANTE.

En rencontrant d'autres joueurs et joueuses, vous vous donnez l'occasion de renforcer votre motivation, votre engagement, et donc votre niveau d'échecs.
Ne dit-on pas qu'on est la somme des 5 personnes qu'on fréquente le plus ?

L'ENTHOUSIASME EST LA CLÉ.

Si vous restez dans le coin de Chess Bellorum, vous lirez et entendrez beaucoup de choses, de méthodes pour progresser, d'étapes et de clés du succès. Et tout cela vous sera vraiment utile, c'est clair.

Mais il y aura une chose essentielle et non-négociable pour que vous y trouviez votre compte : avoir de l'enthousiasme. Et être prêt·e à nourrir régulièrement cet enthousiasme, avec l'aide de Mickaël. 

L'enthousiasme est l'engrais du cerveau.

Sans enthousiasme, le cerveau décrépit tristement, et ici,

 on ne veut pas décrépir du cerveau !

L'enthousiasme qui signifie, étymologiquement, « inspiration divine ». 

  • Mais l'enthousiasme peut varier, n'est-ce pas ? Parfois on a envie d'y aller, on est ultra-motivé·e, on veut remporter la partie et vaincre nos démons procrastinateurs. 
  • Et parfois…ça ne vient pas. 
  • Parfois on se fixe des objectifs, une méthode, un calendrier même, on est au taquet !
  • Et puis PFFFIOU… ça se dégonfle, l'enthousiasme disparaît et on passe à un prochain projet.

Sans enthousiasme, pas de progression.  

Voilà pourquoi Mickaël va vous aider à entretenir votre enthousiasme.

Il va faire en sorte de le doper toutes les semaines, pour que vous soyez prêts et prêtes à faire trembler vos adversaires sur l'échiquier. 

Prêts et prêtes à vivre des kiffs immenses, à tel point que plus personne autour de vous n'ignorera que vous êtes chef de guerre sur 64 cases.  

Ou au moins, chef de guerre en formation 😉 

Êtes-vous prêts à devenir cette personne que les autres regardent en disant : 

« si seulement je pouvais me passionner comme ça… » ?

6 ETAPES POUR PROGRESSER AUX ÉCHECS

Une méthode basée sur  le plaisir de jouer ET sur une logique scientifique implacable.
Chez Chess Bellorum, on aime qu'un « plan se déroule sans accroc ». 

#1 LE « POURQUOI »

Étape n°1 de votre progression: identifier vos motivations et apprendre à les exploiter pour garder le cap. Trop de personnes pleines de potentiel abandonnent les échecs faute d'avoir su rester motivées.

#2 LA TACTIQUE

La très grande majorité des parties que vous perdez, vous les perdez probablement à cause de la tactique. Et vos adversaires aussi. Alors... donnez-vous un avantage vraiment utile sur l'échiquier !

#3 LE BALUCHON

Soyez fidèle à votre baluchon, et il vous le trendra au centupe. Ce bagage d'exercices à répéter régulièrement vous permettra de développer la plus grande qualité des joueurs d'échecs : l'intuition.

#4 LA STRATÉGIE

C'est l'étape lors de laquelle beaucoup de joueurs et joueuses se heurtent à de terribles clichés. Et c'est là aussi que beaucoup de gens abandonnent... parce qu'il s'agit de développer VOTRE personnalité en jeu !

#5 LA PRATIQUE

La pratique, c'est le nerf de la guerre. Toutes les connaissances théoriques servent à vous faire plaisir, et pourquoi pas à briller en société. C'est OK, mais c'est la pratique qui va ancrer vos connaissances dans le réel.

#6 L'ART DES ÉCHECS

Les échecs ont des points communs avec le dessin, la peinture, la musique, la sculpture... C'est un art à part entière. Bientôt, vous allez remarquer que vous trouvez un coup joli, ou étonnant. Les émotions vécues sur l'échiquier deviennent énormes !

POURQUOI JE JOUE AUX ÉCHECS ?

La parole est à Mickaël, le fondateur de Chess Bellorum :

 

Pourquoi je joue aux échecs ? Et surtout, pourquoi je continue d'y jouer ?

Pourquoi je joue, c'est facile. À 4 ans, quoi de plus attirant que 32 figurines qui ont chacune leur personnalité ? À ma curiosité naturelle d'enfant, on ajoute un peu d'encouragement de l'entourage, une envie de plaire à son papa, et voilà, c'est parti ! 

Mon père a été mon premier entraîneur d'échecs, c'est grâce à lui que j'ai intégré le club local et que j'ai commencé un peu plus tard, à donner moi-même des cours aux autres membres de cette petite communauté.

Mais ensuite, pourquoi je continue ? Pourquoi j'y consacre actuellement plusieurs heures par jour, du lundi au vendredi ? (et bien oui, le week-end, c'est tournoi !)

C'est pratiquement une question philosophique. 

Les échecs sont pour moi un moyen d'expression. Un outil d'épanouissement. À l'image d'un sculpteur qui n'aurait que ses outils et un bloc de pierre pour créer une oeuvre d'art, les échecs donnent 64 cases et 32 pièces pour faire de sa vie une oeuvre d'art.

Aucun rapport avec la performance. 

Et puis de toutes façons, quand on est mordu·e, on trouve les outils pour progresser. Le progrès est une sorte de « deuxième effet Kiss Cool»  de l'enthousiasme. 😉

Les échecs ont cet avantage énorme de prendre des formes multiples :

  • Si je souhaite juste passer le temps, me faire plaisir, je peux jouer aux échecs.
  • Si je souhaite me plonger corps et âme dans une activité intense, je peux étudier les échecs.
  • Si je souhaite bousculer mon ego, et me confronter à d'autres, il y a les tournois.
  • Si je souhaite m'émerveiller, je vais partir en quête d'Immortelles. Ces parties qui marquent l'histoire par leur beauté et leur côté indémodable. Trouver une Immortelle, c'est comme trouver un joyau. J'hume alors cette partie qui me fait voyager à travers l'échiquier…

Bref, pourquoi je joue aux échecs ? Parce qu'il faut bien trouver un sens à l'existence, un moyen de sublimer le quotidien. Et c'est loin d'être une philosophie de comptoir. Il y a des larmes, de la joie, de la terreur et de l'émerveillement. Comme dans la vie, en fait…

Et surtout, les échecs, c'est accessible à tous. Comme la philosophie…

En fait, pourquoi je n'y jouerais pas ? Donnez-moi une seule bonne raison !

On continue avec une petite histoire toujours aussi captivante !

Les 3 étapes pour progresser à coup sûr aux échecs ♘

Oserez-vous les découvrir ? (Même au risque de vouloir absolument les mettre en action ?)

Mickaël Sondag-Husser

Dux Bellorum en formation depuis 24 années, formateur de stratèges échiquéens de 7 à 77 ans et fondateur de Chess Bellorum.

Ma mission : que chaque personne dont l'oeil brille avec envie devant un échiquier, puisse libérer son potentiel et prendre un maximum de plaisir en jouant

Pourquoi ? 

  • Parce que je suis incroyablement frustré lorsque je vois quelqu'un abandonner les échecs alors qu'il·elle a visiblement envie d'apprendre.
  • Parce que j'ai envie de rencontrer des adversaires redoutables, pour aiguiser mon propre potentiel.
  • Parce que les échecs sont un univers sans limites, dont même les ordinateurs modernes ne peuvent pas stocker les possibilités… et que j'ai l'âme d'un explorateur !

Et vous ?

Les 3 étapes pour progresser à coup sûr aux échecs ♘

Oserez-vous les découvrir ? (Même au risque de vouloir absolument les mettre en action ?)